50 trotteurs à suivre pour le meeting d'hiver 2019/2020

 

GU D'HERIPRE (Fabrice Souloy) - "Il a énormément de classe, issu d'une famille royale et préservé jusqu'ici. Le programme n'est pas top, il devra choisir entre peu de courses ou les groupes." J'ajoute qu'il me plaît aussi beaucoup, ses deux derniers succès ont été plaisants. Toutes distances.

GOOD MEC D'HERIPRE (Fabrice Souloy) - "C'est plus ouvert que pour Gu, il est encore en gros retard de gains et devrait gagner une ou deux courses." On ajoute qu'il vient de produire une rentrée très correcte sur la petite piste et a très peu couru. Va monter en puissance. Toutes distances sans doute.

ECLAIR DU MIREL (Suzanne Vachet) -"Il peut en regagner une ou deux, le programme est bon et je le vois bien dans la finale régionale de l'Open des régions ou dans des quintés."

EMIR DE REBOMARD (Stéphane Meunier) - "Cela fait deux meetings que Stéphane Meunier fait de lui un très bon, il peut figurer sur un groupe II." Il a été excellent l'autre jour sur la petite piste pour battre Egao Jenilou qui n'est pas le premier venu.

COLT DES ESSARTS (Lagadeuc family) - "Il a été préservé et a un programme qui peut lui permettre de gagner deux courses d'ici à mi décembre." On l'adore aussi, depuis plusieurs hivers d'ailleurs. A été essayé sous la selle à Caen (Dai) dans l'optique d'une éventuelle participation au Cornulier. On verra si l'expérience est retentée car s'il y est à l'aise il peut faire mal au trot monté. Longues distances.

EQUATEUR MAUZUN (Pierre Vercruysse) - "S'il revient bien, il peut faire mal. Les deux premières courses de rentrée pour regarder, les autres pour jouer. Il peut enchainer les courses fermées."

FAIRPLAY D'URZY (Jean-Michel Bazire) - "Un mauvais programme mais il est en retard de gains." JMB le faisait très bon, il faut le suivre d'autant qu'il a pris du mental.

ELIE DE BEAUFOUR (Jean-Michel Bazire) - "Dans le même style que Fairplay." En retard de gains, il a eu deux courses de rentrée et va faire feu dès le début du meeting. Très à l'aise sur courte distance.

GUERILLA DE SIMM (Philippe Allaire) - "Devrait courir les belles courses sous la selle après une bonne rentrée." On a adoré sa rentrée aussi à l'attelage, finit avec beaucoup de gaz. Pourrait même continuer dans cette spécialité avec réussite. Un petit coup de coeur.

Toujours dans les "G", "Gunilla d'Atout, Golden Bridge et Gamble River".

HUGO SPEED (Sébastien Guarato) - On a adoré son succès caennais l'autre jour, le meilleur Guarato dans cette génération, il doit courir les très belles courses du meeting.

HEQUILEO JIEL (Jean-Luc Dersoir) - Comme Valentin, lui aussi nous a tapé dans l'oeil à Enghien lors de son dernier succès. Il a pas mal de classe. C'est très bien.

HACKER DU CHENE (Julien Le Mer) - Coup de coeur pour lui aussi, aussi bien pour ce que nous en a dit son mentor que pour ce qu'il a produit pour ses débuts. Il a beaucoup de classe et doit courir les bons rapidement.

HOKKAIDO JIEL (Jean-Luc Dersoir) - Disqualifié pour ses débuts rémois mais il semble trotter un peu. A suivre.

FANGIO HAUFOR (Christian Bigeon) - Annoncé comme un des meilleurs "F" de Christian Bigeon, il dût faire l'impasse sur le dernier meeting d'hiver et se trouve en très gros retard de gains. Il a maintenant deux courses de rentrée dans les jambes, et sera à suivre dès le début de meeting, ayant au moins deux prix de série dans les jambes. Va "engranger" sur les longues distances !

GRINGO DU PAVILLON (Christian Bigeon) - Plaisant lauréat de ses deux premières tentatives au printemps dernier, il laissa entrevoir un gros potentiel en province avant d'être mis de côté selon la méthode maison. Auteur d'une sage rentrée au mois d'octobre, il devrait avoir encore besoin d'un parcours avant d'être opérationnel, mais ce poulain sérieux aborde l'hiver en retard de gains et va trouver des tâches largement à sa portée en début de meeting.

FANATIQUE BLOND (Franck Leblanc) - Très tardif, ce joli poulain s'est pleinement révélé durant l'été et laissa une drôle d'impression lors de sa tentative du 9 septembre, où malgré sa disqualification, il signa une deuxième place platonique derrière le tout bon Fire Cracker. Déclassé aux gains et doté d'une tenue à toute épreuve, il va faire mal sur le parcours classique de la grande piste.

FERIA DIBAH (Sébastien Guarato) - Après avoir pris pas mal de gains en début de carrière, elle ne trouva pas des tâches faciles ces derniers mois, mais semble sur le chemin du renouveau comme le prouvent ses récentes tentatives à Vincennes où elle a souvent laissé de bonnes impressions, même après ses fautes. Récente deuxième sur les 2100m GP malgré un dernier kilomètre nez au vent, elle devrait trouver son jour, quelle que soit la distance, dès les prochaines semaines, étant en condition avancée.

ESPANA HAUFOR (Christian Bigeon) - Elle avait aligné trois victoires en toute fin de meeting d'hiver et au début du printemps après avoir été touchée par le virus, comme ses petits copains. Elle vient de faire une rentrée et a sans doute encore pas mal d'argent à prendre cet hiver.

GRACIEUSE LIGHT (Jérôme Duclos) - Lauréate de deux courses en fin de meeting dernier, elle a été mise totalement de côté cette année et n'a pas encore fait sa rentrée, et risque de se retrouver en net retard de gains. C'est bien.

GAYA DU BOUFFEY (Michel Lenoir) - Une demoiselle qui a montré quelques moyens en première partie de saison, du caractère aussi. Elle a fait sa rentrée le mois dernier et doit avoir de bonnes choses à faire dans les prix de série cet hiver.

GOLD GEDE (Alexandre Pillon) - Sa maison est à suivre globalement et lui notamment, car tout en étant compliqué il a montré des moyens évidents. Si son mentor arrive à l'avoir comme il faut, cela peut être très bien.

FABLE DU PLESSIS (Patrick Ploquin) - Elle a réalisé de très belle chose il y a un an et a eu un peu plus de mal ensuite, mais elle a des gains à prendre cet hiver.

HALLELUJAH MONEY (Colette Chassagne) - Un 2 ans qui a ouvert son palmarès avec la manière dès sa deuxième sortie en compétition et qui peut confirmer à Vincennes si son mentor a envie de faire le meeting.

GELINOTTE DU RIB (Joël Hallais) - La maison est un peu l'ombre d'elle-même en ce moment mais la demoiselle de 3 ans a démontré des moyens évidents et elle pourrait aligner quelques succès ces prochaines semaines, dans les deux spécialités.

VIPERA KILLER GAR (Vincent Lacroix) - On a été impressionné par son comportement à plusieurs, à Vincennes ou à Enghien, surtout sur les courtes distances, où elle a marché un splendide 1'10 tout rond le jour du Prix de l'Etoile, où les conditions étaient parfaites il est vrai. Mais elle sera redoutable dans le Prix Helen Johansson pour lequel elle doit être programmée, le jour de l'Amérique.

FOXTROT NOBLESS (Jean-Michel Bazire) - On a juré de ne pas trop mettre de Bazire car la maison va encore faire feu de tout bois cet hiver, mais on a adoré sa dernière sortie à Enghien où son pilote aurait pu gagner s'il l'avait souhaité. Au lieu de cela, il a suivi en roue libre dans la ligne droite et doit frapper dès sa prochaine course.

NOBLE DOLLY (Jean-Michel Bazire) - Une autre JMB qui a été vue le même jour que Foxtrot, dans le quinté, où elle a tracé une excellente ligne droite. C'est le genre de jument capable de faire fort dans un Prix Helen Johansson par exemple, comme Vipera.

EMOKO MADRIK (Franck Leblanc) - On l'avait bien aimé l'hiver passé même s'il n'avait pas gagné, tombant sur Elie de Beaufour notamment, mais il a été préservé toute l'année, comme pas mal de chevaux de la maison qui vont arriver en retard de gains. Il en fait partie intégrante.

FLAMME VIVE (Franck Leblanc) - Comme Emoko, on l'a bien aimée cet hiver et on l'a même touchée à la gagne en sortie de meeting. Elle suivi une trajectoire similaire et on attend sa rentrée.

FALKANO DE HOUELLE (Franck Leblanc)- Il nous a tapé dans l'oeil dès ses débuts et ses premières courses à Vincennes. Il a beaucoup de classe et a dû prendre de la force au cours de l'année. Il est en net retard de gains à nos yeux. Un coup de coeur.

FINE COLLINE (Matthieu Abrivard) - Une pouliche que l'on suit depuis un moment, notamment l'hiver dernier où elle avait réalisé de très belles choses. Assez préservée ensuite, elle a de très belles choses à faire dans les deux spécialités. Elle aussi a droit à notre macaron.

GOLDY MARY (Matthieu Abrivard) - On l'a repérée pas plus tars que lors de sa dernière sortie où elle a très bien conclu sans être mise dans le rouge. Elle devrait aller sous la selle durant le meeting. C'est très bien.

GALILEA MONEY (Jean-Michel Bazire) - A première vue ce n'est pas une grosse pointure, en tous les cas ferrée. Mais on a beaucoup aimé sa dernière sortie et son mentor attend impatiemment de la présenter "Dp". Nous aussi du coup.

DESTINO DODVILLE (Dominique Mottier) - Il a des moyens mais aussi un peu de caractère. On l'a bien vu en dernier lieu mais il a prouvé après sa faute initiale qu'il avait largement la pointure. Il va bien faire.

DEXTER CHATHO (Christian Bigeon) - Il n'a pas été éparné par le virus l'hiver dernier tout en gagnant quand même deux courses en début de meeting. On l'adore, il devrait bien faire.

EL MAGNIFICO DE LOU (Stéphanie Lepetit) - Un grand braquet qui va faire sa vie sur les parcours de tenue de la grande piste pour lesquels il est taillé. Il doit encore s'affirmer mais c'est un vrai bon cheval.

EMBLEME ORANGE (Jean-Yves le Bezvoet) - On l'aime beaucoup, il avait été bon l'hiver passé et a prouvé sa forme récemment tout en étant ferré. Pieds nus, il a de belles choses à réaliser.

ERODE LUDOIS (Stéphane Bourlier) - Il va avoir sans doute un ou deux objectifs cet hiver, et le premier sans doute bientôt car on l'a vu très pimpant au heat aux Sables d'Olonne récemment.

EVIDENCE ROC (Jérôme Duclos) - L'une des meilleures de sa génération sous la selle, elle a été longtemps absence mais sa rentrée lavalloise laisse espérer un retour au premier plan de sa part, même si elle a des gains.

ELITE DE JIEL (Jean-Luc Dersoir) - Elle a tendance à avoir du mal à s'équilibrer, mais on a bien aimé tout de même sa dernière course d'Enghien qui était une préparation à un objectif prochain.

FLEUR DE VANILLE (André Le Courtois) - Elle a tendance à faire des blagues mais ce ne sont pas les moyens qui lui manquent, on l'a bien vu à Enghien en dernier lieu. Elle doit trouver un très bel engagement en tout début de meeting. On la reprendra avec gourmandise.

GAIA JIEL (Jean-Luc Dersoir) - Son pilote la perd tout seul la dernière fois à Vincennes, elle a les moyens de gagner deux courses dans la même catégorie en début de meeting. On l'aime bien.

GALLIPOLI (Pierre Vercruysse) - On a toujours eu un petit faible pour cette demoiselle qui a montré pas mal de qualité, notamment sur les parcours réduits. Avec ses allures, elle fait partie des chevaux qui vont apprécier le déferrage au 1er janvier.

GUEVARA DU PONT (Jean-Michel Bazire) - Son mentor n'en parle pas dans sa rubrique des chevaux à suivre cet hiver, pourtant on a fait un joli tour avec lui à Cabourg. A suivre.

VIOLETTO JET (Fabrice Souloy) - Celui-là, si les petits cochons ne le mangent pas... Il s'annonce comme un cheval de tout premier plan et il est d'ores et déjà notre favori pour le Prix Ténor de Baune fin décembre. Un tout bon !

FIRE CRACKER (Grégory Thorel) - On l'adore celui-ci, on en fait un rouleau compresseur sur la grande piste, un peu à la Rapide Lebel. Il l'a prouvé dernièrement. Hongre, il n'ira pas dans les classiques mais il a de belles choses à faire.

FIFTY BLACK (Grégory Thorel) - Il est moins du genre à enrouler de loin mais il est au moins aussi bon que le précédent, qu'il vient de battre à Enghien, et il a l'avantage d'être entier. Il devrait atteindre les semi-classiques cet hiver.

ETOILEE VRIE (Louis Baudron) - Elle est arrivée chez Louis Baudron dernièrement, et cela a failli se concrétiser dès sa rentrée sur la grande piste à très belle cote (dai après enquête). Compte tenu de son potentiel, elle est en gros retard de gains, et si on règle son souci d'allures...

FELICIANO (Philippe Allaire) - On termine avec ce champion qui a franchi un cap en étant déferré des postérieurs ces derniers mois, ce qui lui a permis de remporter deux groupes, dont un, le Prix de l'Etoile, où il a marché 1'10"2 en étant chaussé, et même si la piste était rapide ce jour-là, cela témoigne de son niveau. Il va aller sur le Critérium Continental notamment avec de grosses ambitions, malgré Facetime Bourbon.